Blog // Vidéo
25 February 2021

Une place pour chacun·e #3 - Victoire

Victoire est opératrice de tri pour le groupe Terre. En arrivant en Belgique, elle n'a pas trouvé d'emploi de couturière comme elle l'aurait voulu. Mais elle s'est adaptée et a appris un nouveau métier. Grâce à son travail, elle se sent libre.

Si tu aimes ce que tu fais, tu réussis.

Blog // Vidéo
27 November 2020

La seconde main, un service essentiel!

Durant ce deuxième confinement, Terre asbl a mis en place deux initiatives pour continuer à fournir à bas prix des vêtements, chaussures et accessoires adaptés à la saison. Un service essentiel, en particulier les personnes en situation de précarité.
Mireille de la Boutique Terre de Verviers et Maïté de Planète R vous présentent ces initiatives: pour qui, comment, pourquoi? Ces deux vendeuses passionnées par leur métier vous expliquent tout sur les solutions proposées.

 

Pour en savoir plus:

Blog // Article
03 August 2020

Participation en entreprise, le grand écart quotidien

Designed by yanalya / Freepik

Vous l’aurez compris, la gestion participative en démocratie directe, ça compte beaucoup pour le groupe Terre ! C’est un peu notre dada, notre cheval de bataille… Si on vous en parle tellement, c’est que nous sommes persuadé·e·s que la gestion participative est la clé d’une transformation profonde de l’économie en faveur de l’intérêt général, de l’humain et de l’environnement.

Après vous avoir expliqué notre propre fonctionnement avec la présentation de nos différents lieux d’informations et de décisions collectives, nous souhaitons maintenant aller voir comment d’autres entreprises d’économie sociale mettent en œuvre la gestion participative.

On commence aujourd’hui avec le Relais Est, un partenaire de Terre asbl actif, comme elle, dans la collecte, le tri et la valorisation de textile. Son directeur, Ludovic Ferez, répond à nos questions.

Pourriez-vous présenter brièvement le Relais Est ?

Ludovic Ferez – Le Relais Est existe depuis 1994. Nous faisons partie de la famille EMMAÜS. Nous collectons, trions et valorisons le textile. Notre centre de tri est situé à Wittenheim en Alsace. Nous avons sept magasins de vêtements de seconde main en Alsace et en Franche-Comté.

Le Relais Est compte actuellement 130 salarié·e·s, dont 50 qui sont en contrat d’insertion c’est-à-dire pour un contrat de deux ans.

Comment les travailleur·se·s participent-ils·elles à la gestion de leur entreprise ?

Nous sommes une SCOP (Société coopérative et participative), donc les propriétaires de l’entreprise sont des salarié·e·s : 63 salarié·e·s sur les 130 sont propriétaires de l’entreprise.

De plus, nous avons un conseil d’administration de treize membres, élu pour six ans, avec uniquement des salarié·e·s de tous les secteurs. Le CA se réunit chaque mois pour s’assurer de la bonne marche de notre entreprise.

Le fait que les travailleur·e·s soient propriétaires de l’entreprise a-t-il un effet sur l’implication du personnel ?

Oui, très certainement ! Cela change la vision sur l’entreprise : nous sommes collectivement en charge de notre avenir et ce n’est pas un CA en dehors de notre réalité qui va prendre des décisions à notre place, décisions contre lesquelles il faudra se battre si elles ne nous conviennent pas.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez en matière de gestion participative ?

C’est parfois difficile de concilier notre besoin de produire et le temps à passer en réunion. Mais une réunion courte, transparente, participante, permet de mieux comprendre les enjeux actuels que traverse notre SCOP, de répondre aux questions. Elle permet surtout que tout le monde tire la barque dans la même direction.

Quels sont les avantages à gérer l’entreprise de manière participative ?

Nous sommes plus rapides dans nos prises de décisions, dans nos adaptations.

De plus, au niveau du résultat quand il y en a, la moitié reste dans l’entreprise pour en garantir son développement futur : c’est aussi une garantie pour consolider notre entreprise.

Reunion participative Le Relais

Avez-vous un exemple d’une décision prise collectivement, d’un moment important dans la vie du Relais Est ?

Des moments importants de notre jeune SCOP, il n’y en a pas 36…

L’année dernière, nous avons fait le choix, à bulletin secret et après des réunions par petits groupes d’échanges, de rester sur un fonctionnement quotidien en démocratie directe sans représentants du personnel.

En 2016, on a choisi de devenir fondateur associé au GEIE TESS avec les autres membres dont Terre asbl. C’était un choix important pour nous, il a été largement débattu en interne, à la fois en petites réunions de salarié·e·s et par notre conseil d’administration.

Voilà des décisions qui ne coulent pas de source et pour lesquelles nous avons pris le temps de débattre avec, à chaque fois, des temps suffisants entre les étapes et les débats pour que tou·te·s ceux·celles qui veulent creuser ou avoir des éléments supplémentaires puissent les avoir. Et ne pas laisser des interrogations ou des points en suspens.

Comment réagit un·e jeune salarié·e quand il·elle arrive au Relais et qu’il·elle découvre la participation en entreprise ?

Il faudrait lui demander… Souvent quand une personne arrive chez nous, elle cherche d’abord un travail et un salaire. Au fil du temps, ce qui est apprécié c’est que l’information est disponible pour tout le monde, que les idées sont écoutées, mais aussi la proximité et la disponibilité de la direction.

Avez-vous l’impression que ce modèle d’entreprise correspond aux attentes de la jeune génération ?

Nos modèles participatifs attirent la jeune génération qui veut donner du sens à son travail. Avec parfois un oubli que nous sommes aussi des entreprises et qu’une entreprise, pour se développer et survivre, doit gagner de l’argent. Efficacité et rentabilité d’un côté, sens et humain-environnement de l’autre, c’est le grand écart quotidien qu’il faut pratiquer. Venir chez nous nécessite une pratique accrue des étirements !

Quel message voudriez-vous adresser à la génération qui entame son parcours professionnel ?

C’est important de savoir pour qui on travaille, pour qui on va passer autant de temps de nos vies à suer : qui est propriétaire, qui prend les décisions, dans quelles poches part le bénéfice.

Pour conclure, comment vivez-vous la crise sanitaire actuelle ? A-t-elle mis en évidence des forces ou des faiblesses chez vous, en tant qu’entreprise sociale et participative ?

La COVID a fortement impacté la région de Mulhouse où nous sommes. Nos équipes ont été touchées, mais sans gravité. L’important a toujours été de redémarrer en sécurité pour nos travailleur·se·s et nos familles. La force d’une SCOP réside dans le partage d’un projet commun et dans le fait que les bénéfices des années précédentes sont restés en réserves dans l’entreprise. Je pense que ces réalités font que nous redémarrons plus vite et plus motivé·e·s, serein·e·s pour l’avenir.

En savoir plus

  • Rendez-vous sur le site du RELAIS EST
  • Et pour tout connaître sur le modèle français des Sociétés coopératives et participatives, rendez-vous sur le site des SCOP
Blog // Vidéo
15 October 2019

Découvrez le label Solid'R

Que faire des vêtements que l’on ne porte plus ? Des objets dont on n’a plus besoin ? Comment s’assurer qu’ils vont être revalorisés au mieux pour notre environnement et en respectant les valeurs de solidarité ?

Identifiez une entreprise labellisée Solid’R : ce label garantit la plus-value environnementale, sociale et économique des dons. Au sein du groupe Terre, deux entreprises sont labellisées Solid'R: Terre asbl et Fleur Service Social asbl.

Faites connaissance avec le label Solid’R et ses membres en suivant sa campagne de vidéos.

Avec aussi la participation de la Poudrière, Oxfam-Magasins du monde, Rezippons la Terre asbl, Ressourcerie la Fol'Fouille et Les 3R

En savoir plus sur le label Solid'R

Blog // Vidéo
27 September 2019

Le Roi en visite chez Terre asbl

Le 19 septembre 2019, dans le cadre des événements liés au 70e anniversaire du groupe Terre, le Roi a visité les installations de Terre asbl.
Pour les travailleurs, ce moment fut l'occasion de mettre en évidence les métiers de la récupération des textiles, ainsi que la finalité sociale du groupe.
Blog // Article
26 September 2019

Le magasin éphémère fête son anniversaire et se pérennise

Fin septembre 2018, trois associations membres du groupe Terre ont uni leur énergie pour ouvrir un magasin dédié à la vente d’objets de récupération (textile, brocante, livres, meubles et jouets), initialement baptisé « Magasin éphémère ».

Le concept a plu au public liégeois qui a assidument fréquenté le concept store. Se distinguant par sa taille et le panel étendu des objets que l’on peut y trouver, le magasin permet en effet à un public concerné par les enjeux climatiques d’acheter en seconde main et offre ainsi une solution alternative concrète au problème de surproduction de biens.

En chiffres : 6 emplois créés – Une moyenne de 200 clients par jour – 12 000 articles vendus par mois.

Devant un tel engouement, les trois associations ont décidé de poursuivre l’aventure et de pérenniser le projet. Il est grand temps de rebaptiser le magasin ! Le nouveau nom sera dévoilé lors de l’inauguration ce 27 septembre.

Programme

  • 10h: Découverte du nouveau nom et de l’enseigne
  • 13h00-15h30: Atelier de customisation de meubles de récupération.
  • 14h00-18h00: Relooking de vêtements
  • 16h00-18h00: Verre de l’amitié avec la clientèle
  • Toute la journée: Vente de livres au kilo

Les bénéfices issus de la boutique permettent aux 3 asbl de renforcer leurs actions dans leurs domaines respectifs. Acheter dans le concept store, c’est non seulement avoir un impact immédiat sur la consommation de biens au niveau local et planétaire, mais aussi œuvrer pour une plus grande justice sociale et environnementale, en Belgique comme ailleurs.

Les trois partenaires du projet

Terre asbl œuvre depuis 70 ans pour un monde démocratique et solidaire. L’asbl fonctionne sur le modèle de gestion participative. Les activités se concentrent sur la filière textile : récupération et recyclage de textile en circuit court et mise à disposition de vêtements à bas prix, principalement au travers de ses magasins de seconde main. Terre asbl établit également des partenariats à l’échelle locale, nationale et internationale, majoritairement avec les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire.
www.terre.be

Fleur Service social est solidement implantée dans la vie du quartier Saint-Léonard à Liège. Fleur a pour objectif d’accompagner les personnes en situation de précarité dans la reconstruction de leurs projets de vie. Cet accompagnement est concrétisé par un service de permanence sociale, de logement, de déménagement social et de magasins de seconde main. L’association mène également une activité de réinsertion socio-professionnelle via la filière de récupération de biens du quotidien (meubles, vêtements, livres et objets de brocante).
www.fleurservicesocial.be

Autre Terre est une ONG de développement qui mène son action au Nord et au Sud. Au-delà de son thème central qu’est l’économie sociale, ses deux principaux axes de travail sont : l’agroécologie et la gestion de l’environnement urbain. Autre Terre aide concrètement chaque année plus de 9 500 travailleurs, organisés en coopérative ou associations. Les activités développées permettent aux personnes soutenues de gagner un salaire leur permettant de vivre dignement. En Belgique, Autre Terre réalise des actions de sensibilisation et de plaidoyer.
www.autreterre.org

Adresse du magasin

Boulevard Raymond Poincaré 103, 4000 Liège
Téléphone : 04/263.60.22

 

Mobilisez-vous

Restez connecté à nos projets, rejoignez notre communauté

Rejoindre

Abonnez-vous à notre newsletter, recevez notre actualité

S'inscrire

Roulez pour le groupe Terre, pédalez en cuistax

Visitez le site